Gingolph l’abandonné

Fils d’un marin pêcheur emporté par la mer, Gingolph affronte, dès son enfance, les Gingolph l’abandonnédures lois de l’orphelinat et de la pauvreté dans le petit bourg d’Equihen, près de Boulogne S/Mer (62).Gingolph l'abandonné

Son cœur est à sa mère, la pieuse Rosalie, et au bateau qui attire ses ardeurs et ses talents. Cependant, une belle jeune fille rencontrée à Boulogne-sur-Mer, la ville tout proche, d’un coup happe son cœur, bouleverse sa vie.

En mer, c’est l’aventure, les tempêtes et les gloires; à terre, c’est le grand amour de jeunesse. Mais bientôt cette idylle trébuche. Gingolph, qui a connu l’abandon de l’orphelinat, va-t-il être une nouvelle fois abandonné par Zabelle ?

Ce roman de mer est aussi un roman de port. Il fait découvrir la vie simple et pourtant riche des pêcheurs du début du XXe siècle, les rivalités de villages, les envies de milieux. Il fait pénétrer des caractères qui n’ont rien de conventionnel, attendris par des affections qui se veulent éternelles, mais endurcis par les souffrances de la vie. Les grandes questions de l’existence s’y posent à travers le travail, la tendresse, et le souvenir du Ciel qui veille sur les jours.

Un livre qui, au jugement de Claudel, « commence en roman et finit en poème ».

Avec une préface d’Alain Lanavère, écrivain, maître de conférences à la Sorbonne,

Editions Clovis déc. 2014

Publicités