Madame Corentine

Il s’agit de l’un des tout premiers romans de l’auteur, publié en 1893. Ombre et lumière se mêlent dans ce roman publié à la fin du XIXème siècle, l’un des premiers romans de René Bazin, dont la scène se déroule sur les côtes Nord de la  Bretagne, entre Perros-Guirec, Lannion et l’île de Jersey. C’est un roman breton : lumière éclatante, climat rude et mer forte, dans un monde de pêcheurs et de marins.

Ce roman psychologique décrit un drame conjugal, provoqué par l’intransigeance d’une belle-mère possessive vis-à-vis de son fils, à qui elle a légué sa petite entreprise. Il en résulte la séparation du jeune ménage ; et la petite fille, Simone, se trouve douloureusement tiraillée entre les deux parents. Dans ce roman social, qui préfigure « Génitrix » de F. Mauriac, on trouve les violentes et habituelles querelles de voisinage, nées de préjugés, d’inégalités sociales et de chocs répétés de caractères forts.

L’enfant écartelé, Simone, est devenue une jeune fille, vive et décidée. Elle va rivaliser alors d’ingéniosité et de tendresse pour favoriser les retrouvailles de ses parents. Ce roman est un hymne à l’adolescence, dans la quête de repères stables. La jeune fille exprime de façon toute simple et émouvante son besoin ardent d’une vraie joie familiale retrouvée.

En dépit des affronts et des blessures qui paraissent insurmontables à vue humaine, la réconciliation survient. L’espérance triomphe et la paix revient enfin, après plus de dix années de séparation. Ce très beau roman, sur fond de mer, décrit ces caractères bretons, sombres et silencieux dit-on parfois, mais bien vivants et fiers d’eux-mêmes.

 * * *

La réédition de Madame Corentine, lancée par les Editions Siloë, est sortie le 1er juin 2011. Vous pouvez trouver ce livre dans toutes les librairies, et de façon rapide à La Procure ou à la librairie Siloë.

Des événements de présentation et de diffusion ont eu lieu en Bretagne Nord, à Paris,  en Anjou, et en Vendée. Voici en particulier un sympathique article paru dans le mensuel « La Nef » : Madame Corentine scanné

Préfacé par Patrick Poivre d’Arvor, le livre bénéficie d’une belle présentation par Jacques Boislève et est illustré par des gravures anciennes de Granchi .

Les Amis de René Bazin,

Jacques Richou